La randonnée du Mont Fuji, une expérience inoubliable

Randonnée du Mont Fuji

C’est une destination incontournable au cas où vous faites un voyage au japon pour vos vacances, pour vos études ou durant les jours de Golden Week si vous travaillez au pays du soleil levant. Comment préparer sa randonnée sur cette montagne mythique ? Quels équipements emporter ? Faut-il recruter un guide ? Qu’en est-il des chemins à prendre ? On vous livre toutes les réponses à vos questions dans cet article complet sur l’ascension du « Fuji-San », comme disent les Japonais.

Quels sont les chemins à prendre pour commencer la randonnée au Mont Fuji ?

Pour information, le mont Fuji est le sommet le plus haut du Japon avec 776 m d’altitude. C’est une montagne considérée par les locaux comme un lieu divin et sacré, et les artistes de toutes les disciplines y puisent sans cesse leur inspiration. Il est aussi important de savoir que la randonnée et l’ascension n’est possible aux publics (les locaux comme les étrangers) que le mois de juillet à septembre. Ceci dit, sachez que vous avez le choix entre plusieurs chemins pour aller faire de la randonnée sur le Mont Fuji. Ces chemins passent par plusieurs préfectures, dont les principales sont celles de Shizuoka et de Yamanashi. Par exemple, vous pouvez vous diriger vers Shizuoka et emprunter le passage de Gotemba, de Fujinomiya, ou encore de Yoshida. Les deux premiers sont plus accessibles aux randonneurs débutants et occasionnels. En effet, les voies sont plus sûres, la nature est plus généreuse, avec beaucoup de verdures tout autour. Celui de Yohida est plutôt consacré aux randonneurs expérimentés, puisqu’il existe là-bas des routes où la montée est assez pentue et rocailleuse. Si besoin, on vous conseille de vous procurer une carte des lieux, afin d’identifier tous les repères et itinéraires qui s’offrent à vous pour la visite le Mont Fuji. À votre départ, on vous remet un guide d’aide et de secours en cas de souci de santé et autres types de déconvenues. Recruter un guide est facultatif.

Comment bien se préparer pour l’ascension du Mont Fuji ?

Vous n’avez pas forcément besoin d’être un randonneur expérimenté pour commencer votre balade et ascension sur cette belle montagne qui est enneigée au sommet. Si vous êtes en bonne santé et que vous avez une bonne condition physique, n’hésitez pas. Vous pourrez partir en famille (avec les enfants de plus de 10 ans), en couple, ou bien entre amis. Toutefois, il faut faire des pauses fréquentes lors de vos randonnées, car il faut que votre corps puisse s’adapter à l’altitude. Vous trouverez tout au long de votre parcours de petits lieux d’hébergements et des points de restauration, où vous pourrez acheter des articles de souvenirs par la même occasion. En moyenne, la durée de la randonnée et de l’ascension peut vous prendre au total 4 à 5 heures, de même pour la descente. La température peut chuter brusquement à un certain niveau d’altitude, et il vous faudra alors vous équiper des habits bien chauds, des bottes ou des sneakers adaptés. Si vous partez pendant la nuit pour pouvoir assister à un magnifique coucher du soleil, il est indispensable d’emporter des sacs de couchage bien épais, grands et confortables. Enfin, n’oubliez pas d’emporter un parapluie pour vous donner un ombrage suffisant, et également des lunettes si vous partez durant le jour. Pour une ascension et une randonnée de nuit, n’oubliez pas de vous équiper des torches ou des lampes puissantes. Dans tous les cas, emportez toujours votre appareil photo pour immortaliser votre randonnée mémorable.

Un événement dont vous vous en souviendrez toujours

Faire une randonnée au Mont Fuji ne ressemble à aucune autre expérience de ballade que vous aurez pu faire dans d’autres montagnes. En effet, le panorama quand vous êtes en haute altitude est unique au monde : un lever (ou coucher de soleil si vous y êtes le soir) époustouflant au-dessus d’une vaste étendue de nuages qui semble s’étendre tout au loin de l’horizon, semblant être infini, sans limites. Dans le cas où vous arrivez en plein midi ou après-midi, vous aurez une tout autre vue non moins impressionnante : cette fois sans mer de nuages, mais une vue splendide de tous les environs, jusqu’aux villes et préfectures les plus lointaines. Faire une randonnée au Mont Fuji et gravir jusqu’à son sommet, c’est un périple qui vaut la peine d’être vécu au moins une fois dans sa vie.

La baie d’Halong : un petit coin de paradis en Asie
L’ile de Komodo, un petit coin de paradis sur terre